Séminaire : « ‘A as-sikîn ya batikh ». Des espaces alternatifs de consommation à Beyrouth (Beyrouth, le 31 janvier 2017)

Date: 
31 January, 2017 - 18:00 - 20:00
Séminaire : « ‘A as-sikîn ya batikh ». Des espaces alternatifs de consommation à Beyrouth  (Beyrouth, le 31 janvier 2017)

Séminaire « Une possibilité de Beyrouth. Projections utopiques et initiatives citoyennes »

« ‘A as-sikîn ya batikh »
Des espaces alternatifs de consommation à Beyrouth
 
Par
Hussein al-Miski (Souk Abou Rakhoussa)
Jad Daniel (Souk du samedi, Antelias)
Kamal Mouzawak (Souk al-Tayyib)
 
Discutant : Liliane Barakat, professeur de géographie à l’Université Saint-Joseph
 
Mardi 31 janvier 2017, de 18h à 20h
Ifpo – Bâtiment G – 1er étage
Espace des Lettres - Rue de Damas - Beyrouth

Les espaces « mondialisés » de la consommation comme les supermarchés, les centres commerciaux, les galeries marchandes, les shopping mall, ou encore les magasins de chaines et les boutiques franchisées constituent de plus en plus des éléments actifs de la transformation des paysages urbains à Beyrouth, comme dans la plupart des grandes villes du Proche et Moyen-Orient. Ces espaces produisent tout à la fois une architecture commerciale, un modèle économique, des rapports de clientèle et des pratiques de consommation de plus en plus standardisés et hégémoniques. La consommation elle-même est devenue à la fois un marqueur social et un révélateur des clivages et des inégalités qui traversent la société beyrouthine et plus largement libanaise. Cette cinquième séance de notre séminaire a pour objectif de présenter quelques « initiatives citoyennes » constituant autant d’alternatives à ce modèle dominant de développement et de consommation « capitaliste ». Réaffirmant la nécessité de reprendre pieds dans des espaces de plus en plus accaparés par des logiques privées d’appropriation des ressources, ces initiatives ont pour ambition de redonner voix à des pratiques économiques plus soucieuses de l’environnement, de formes de consommations ouvertes au plus grand nombre ou encore de dispositifs privilégiant la vente directe du producteur au consommateur.