Comment dire sexe en arabe peut être difficile si vous ne savez pas de quoi parle la langue arabe. Si vous avez besoin d'aide pour cela, cet article est pour vous. Dans cet article, je couvrirai quelques notions de base lorsqu'il s'agit de parler de sexe en arabe. Si vous avez besoin d'aide pour cela, tout ce que vous avez à faire est de continuer à lire.

XNXX

histoires de sexe arabe

site de sexe arabe

sexe russe

sexe afdal

sex tape nue de sophie turner

Atelier du Vieux Damas

Responsable : Sarab Atassi

Autres participants :

  • Roula Aboukhater (architecte, Ifpo),
  • Issam Hajjar (photographe et documentaliste, Ifpo),
  • Caecilia Pieri (responsable de l’Observatoire urbain, Ifpo),
  • Jean-Paul Pascual (IREMAM),
  • Aisha Darwish (architecte, chercheuse associée).

Partenaires institutionnels :

  • Gouvernorat de Damas,
  • Direction générale des antiquités et musées de Syrie (DGAMS),
  • Université de Damas,
  • Institut Archéologique Allemand (DAI),
  • Institut Danois de Damas,
  • GREMMO (Lyon).

 

Dans le courant de l’année 2012, la répercussion de la crise syrienne sur les travaux de l’Atelier du Vieux Damas a été fortement ressentie : les activités de terrain ont été suspendues au printemps 2011 et la fermeture des locaux de l’Ifpo-Damas n’a plus permis d’accéder à l’importante documentation rassemblée et organisée depuis plus de trois décennies et qui doit faire l’objet de différentes mise en forme pour publication et mise en ligne. Malgré cette conjoncture difficile, des travaux de préparation de publications, de montage de films documentaires, de classement de travaux architecturaux ou de documents photographiques ont pu être partiellement poursuivis par les membres de l’équipe.   

Historique des programmes et objectifs scientifiques et de coopération

L’Atelier du Vieux Damas est une cellule de recherches et de documentation qui s’intéresse à l’étude de l’histoire urbaine et architecturale de la ville de Damas. Depuis de longues années, une attention particulière a été accordée à l’étude et à la prospection des faubourgs historiques, en raison de la situation de préservation précaire de ces secteurs. L’Atelier du Vieux Damas a ainsi consacré une grande partie de son énergie à la mise en place d’un programme de sauvegarde et de réhabilitation de ces quartiers. Une importante opération de consignation iconographique, graphique et textuelle de ces secteurs qui risquent actuellement de subir des destructions irrémédiables est en cours, publications à l’appui. Depuis 2006, L’Atelier du Vieux Damas travaille également à l’étude des quartiers qui se sont développés dans la première moitié du XXe siècle aux confins des faubourgs historiques, comme le quartier de Shaalan. Il a aussi mené une recherche approfondie sur les hammams de la ville de Damas, notamment dans le cadre du projet Hammamed, développé dans le cadre du programme européen Euromed Heritage IV (contrat ENPI 2008/150443), qui a pris fin le 31 décembre 2011. Enfin, l’Atelier avait aussi bénéficié d’un financement de l’Union européenne (Grant n° 2009/225-570) pour le programme Participation Culturelle pour la Valorisation du Patrimoine, piloté par R. Aboukhater, qui a pris fin en mars 2011.

Programme « Shaalan »

Dans le cadre d’une collaboration entre le Gremmo et l’Ifpo regroupant A.-M. Bianquis, A. Darwich, J.-C. David, Dawn Shatty, F. Métral, S. Atassi, R. Aboukhater, Issam Hajjar, M. al-Dbiyat, et T. Boissière, une recherche approfondie et multidisciplinaire avait été menée sur ce quartier datant de l’époque mandataire. En 2012, la rédaction des résultats de ce travail a pu être reprise  par l’ensemble des participants, et une réunion de travail est prévue début 2013 à Beyrouth afin de permettre l’avancement d’une publication qui permettra de poser des jalons importants de méthodologie concernant l’étude, la protection et la réhabilitation des quartiers modernes de Damas.

Parallèlement, le montage d’un documentaire, « Le quartier de Shaalan. La mémoire du Lieu » a été achevé en novembre 2012.

Programme « Hammams »

Le travail de coordination d’un ouvrage collectif intitulé Le Hammam Traditionnel, Un Don du Passé pour L’Avenir, s’est poursuivi, sous la direction de Sarab Atassi et en collaboration avec l’Institut de Vienne pour la Durabilité OIKODROM (H. Dumreicher). Il comportera 26 contributions, en anglais, en français et en arabe, avec une iconographie importante. L’ensemble de ces documents réunis, le travail d’édition pourra commencer en 2013, avec une publication prévue pour la fin de la même année.

Parallèlement à cette publication et dans le cadre du Programme Hammamed ( Euromed Heritage IV), le film documentaire de H. Hamwi, avec la collaboration de S. Atassi, intitulé « Hidden Doors Living Treasures, the Hammams of Damascus » (durée : 60’) est achevé, après deux années de travail.

Enfin, Roula Aboukhater a publié, en avril 2012, un bilan des actions menées dans le cadre de ce même programme : HAMMAMED Project: Activities, Outputs and Impacts, avec des contributions de Dalila Elkerdani (Mimar Architects, Egypt) and Naima Lahbil (ADER-Fes, Morocco).

Programme « Participation Culturelle pour la Valorisation du Patrimoine »

Roula Aboukhater, qui a piloté ce programme, a publié deux rapports bilingues (arabe, anglais) et produit une étude en arabe qui sera publiée en 2013, vraisemblablement dans le Bulletin d’études orientales :

  • R. Aboukhater, Z. Fallah et N. Huda Suri, Study of Spatial and Cultural Transformation at the Artists’ Quarter in Old Damascus al-Amin District – Tell al-Hijara, 47 pages.
  • H. Abbas, R. Aboukhater, B. Alcharif et R. al-Ghazzi, Cultural Performances in Alternative Spaces, 21 pages.
  • H. Abbas, R. Aboukhater, M. Jamous, W. Qaddour, Popular Spectacles in Damascus, 1800-1950, 53 pages.