Département des études contemporaines

Le Département des études contemporaines (DÉC), regroupe des chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS). L’équipe est composée de 4 chercheurs MAEDI, 1 Directrice de recherches CNRS, 4 doctorants boursiers et des chercheurs et doctorants associés. Ses activités sont organisées autour de programmes collectifs bénéficiant du soutien de financements français, européens et proche-orientaux. Ses travaux combinent un triple objectif : le développement d’une recherche d’excellence et en partenariat avec des centres de recherches étrangers et locaux, la formation de spécialistes du Proche-Orient aux SHS et la fécondation de la recherche appliquée par de la recherche fondamentale afin de répondre à une demande d’expertise importante sur les dynamiques contemporaines de ces sociétés. Le Département est également doté d’un Observatoire urbain du Proche-Orient, dont le champ d’expertise s’étend à l’ensemble de la région et dispose d’une collection trilingue aux Presses de l’Ifpo. Plusieurs cycles de séminaires se déroulent dans les différentes antennes.

Au cours de la dernière décennie, le DÉC a développé ses activités en Irak et dans les Territoires palestiniens, tout en renouvelant ses recherches en Jordanie et au Liban où sa présence est plus ancrée. Par ailleurs, plusieurs programmes poursuivent leur réflexion sur les SHS en situation de conflits, illustrant la volonté des chercheurs du Département à travailler sur la Syrie, malgré la suspension de la présence de l’Ifpo depuis 2011.

Les activités du DÉC sont organisées autour de 5 fronts de recherche (4 axes et un fil de questionnement transversal sur les savoirs en guerre), et de 5 programmes financés.

Axes de recherches

Axe 1 : Recompositions du politique

Cet axe se nourrit par des recherches sur les Islams politiques dans le cadre du programme WAFAW, en partenariat avec le CERI (UMR 7050) et l’IREMAM (UMR 7310), ainsi que par des recherches sur les logiques de l’action collective et sur les transformations des relations entre État et citoyenneté. Fortement influencées par les soulèvements de 2011, elles se traduisent par des contributions de l’équipe à plusieurs dossiers de revue ou ouvrages collectifs sur la question.

Axe 2 : Environnements, espaces et sociétés

Cet axe s’articule autour de deux postes d’observations privilégiés : les espaces urbains étudiés au sein de l’Observatoire urbain du Proche Orient (OUPO) ; et les déplacements de populations et migrations forcées contemporaines au Proche-Orient analysés par le programme Lajeh.

Axe 3 : Pratiques, normes et représentations

L’objectif de ce front de recherche qui se renforce en 2016 par une montée en puissance de nos recherches sur les faits religieux, est de questionner les dimensions anthropologiques, historiques et politiques de mutations sociales. Le croisement de recherches aussi différentes que celles sur les représentations du temps, les pratiques religieuses ou les expériences psychiatriques et carcérales par exemple démontrent ensemble la complexité et la circulation de modèles, mais encore la présence de conflits structurants et d’interventions du politique dans les quotidiens des sociétés.

Axe 4 : Mutations des mondes du travail

Cet axe questionne les transformations en profondeur des économies, des logiques migratoires, des protections individuelles ou collectives dans les mondes du travail. Un séminaire intitulé Aux marges du salariat ? Travailler et contester au Liban : du travail migrant à la grande distribution, qui associe l’Ifpo, l’USJ et l’OIB, est coordonné par M. Scala et N. Hariri.

Axe transversal : Production des savoirs sociaux en contexte de guerre »

Cette piste de recherche se creuse avec les deux autres départements de l’Ifpo. Au DÉC, elle s’est développée en 2016 par le lancement du programme Un miroir des sciences sociales (CEDRE/ H. Curien/AUF, 2016-2018), en partenariat avec l’Institut des sciences sociales de l’Université libanaise, l’IREMAM, le département de sociologie de l’American University de Beyrouth. Il s’agit de positionner le DÉC comme plateforme pour une meilleure compréhension de l’historicité et de la pratique des SHS, telles qu’elles se sont construites et développées dans les sociétés proche-orientales.

Programmes de recherche

Actuellement, le DÉC coordonne ou est partenaire de plusieurs programmes de recherche :

LAJEH (2015-2019) : Conflits et migrations. Réflexions sur les catégories et la généalogie des migrations au Moyen-Orient – Programme de recherche financé par l’ANR (Coord. Kamel Doraï)

SHAKK (2018 – 2020) : De la révolte à la guerre en Syrie: Conflits, déplacements, incertitudes – Programme de recherche financé par l’ANR (Coord. Emma Aubin-Boltanski)

MisSMO (2017-2022) : Missions chrétiennes et sociétés au Moyen-Orient) : organisations, identités, patrimonialisation (XIXe-XXIe siècles) – Programme de recherche EFR, IFAO (Coord. Norig Neveu)

– GDRI CIRCOMO (2018-2022) Circulations et Consommations au Moyen-Orient. Religieux en transition, urbanités ‘ genrées ‘ et économie métropolitaines connectées – Programme de recherche CNRS Ifpo, IDEMEC (Coord. Thierry Boissière)

Programmes de recherches clos

Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée (2015-2017)

Power 2 Youth (2014-2017)

Les devenirs du syndicalisme au Liban L’expérience du comité de coordination syndicale (2014-2016)

L’anthropologie du pétrole : transformations sociales et trajectoires des États (2013-2014)

When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) (2013-2017)

Palestine en réseaux  (2012-2014)

Transitions démographiques dans le monde arabe (2012-2014)

Travailleurs étrangers au Liban : situations, réglementations, sociabilités (2012-2014)

Formation, nouveaux métiers et stratégies professionnelles au Liban et au Proche-Orient (2011-2013)

Réforme du secteur judiciaire, justice transitionnelle et logiques transnationales (2011-2015)

Frontières et circulations au Moyen-Orient. Dynamiques des espaces frontaliers et des circulations transfrontalières (2010-2014)

Les cartes du Nord de l’Irak (2010-2015)

Quel État pour quelle(s) citoyenneté(s) ? Séminaire de recherche au Liban (2010-2015)

Villes, territoires, mémoires : la patrimonialisation urbaine au Proche-Orient (2010-2015)

Des migrants dans la ville (métropoles moyen-orientales) (2010-2014)

Femmes et politique au Liban : un « état » d’exclusion ? (2010-2015)

Traduire les sciences humaines et sociales au Proche-Orient (2009-2015)

Séminaires de recherche

Aux marges du salariat ? Travailler et contester au Liban : du travail migrant à la grande distribution (2018)

Séminaire SHAKK, « La révolte et la guerre en Syrie dans une perspective comparée »

Séminaire « Pratiques de terrain en contexte Moyen-Oriental» (2018)

Séminaire de recherche du programme Lajeh (2016 – 2019)

Séminaires clos

Migrations forcées et construction nationale en Jordanie. Séminaire de recherche en Jordanie (2014-2016)

« Les sciences sociales au Proche-Orient à l’épreuve de leurs sources » École d’été (7 au 11 juillet 2014)

Palestine Studies Group. Séminaire de recherche en Palestine (2013-2016)