Comment dire sexe en arabe peut être difficile si vous ne savez pas de quoi parle la langue arabe. Si vous avez besoin d'aide pour cela, cet article est pour vous. Dans cet article, je couvrirai quelques notions de base lorsqu'il s'agit de parler de sexe en arabe. Si vous avez besoin d'aide pour cela, tout ce que vous avez à faire est de continuer à lire.

XNXX

histoires de sexe arabe

site de sexe arabe

sexe russe

sexe afdal

sex tape nue de sophie turner

Projet Balaneia, thermes et hammam : l’après Balnéorient

Projet Balaneia, thermes et hammam : l’après Balnéorient

Responsable Thibaud Fournet

  • Participants Ifpo : S. Atassi, Ch. Augé, T. Buquet, E. Devaux, P. Piraud-Fournet, J. Seigne, C. Yovitchitch.

Autres participants :

  • France : M. Bakhouch, P.-M. Blanc, C. Bouchaud, D. Boisseuil, M.-F. Boussac, H. Broise, G. Charpentier, P. Cressier, P. Desfarges, C. Durand, R. Elter, P.-L. Gatier, T. Lepaon, B. Marino, C. Saliou, M. Tuchscherer, K. Zakharia.
  • IFAO (Le Caire) : S. Denoix, B. Redon, P. Koetschet, S. Bouderbala
  • Syrie / Jordanie / Liban : Y. al-Abdullah, M. Badawi, Q. Mohammed, I. Omeri, A. Othman, H. Saad, A. Shiyyab, J. Yasmine, H. Khawagi-Janho.
  • Partenaires institutionnels principaux (pour la composante Ifpo du projet) : Directions générales des Antiquités (Syrie, Liban), Department of Antiquities of Jordan, Université de Jordanie, Maison de l’Orient et de la Méditerranée (Lyon), Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie–René Ginouvès (Nanterre).
  • Financements et subventions : Ifpo, Commission des fouilles du ministère des Affaires étrangères et européennes, projet HOMERE, IFAO. Une demande a également été déposée en octobre 2011 en réponse à l’appel d’offre corpus de l’ANR (voir infra).

La pratique du bain collectif public (hygiénique et curatif) a la particularité d’avoir été adoptée par la plupart des cultures qui se sont développées sur le pourtour de la Méditerranée depuis son invention en Grèce au ve siècle av. J.-C. jusqu’à l’époque contemporaine. Elle s’est exprimée selon des modalités changeantes, qui traduisent la spécificités des communautés d’accueil, mais sa formidable distribution géographique en fait un objet d’étude privilégié pour l’observation de la diffusion de pratiques, de comportements, de représentations au sein de ces différentes sociétés. Elle doit être observée sur le temps long, car son évolution, à des rythmes variables selon les régions, est un marqueur des phénomènes d’acculturation et de croisements culturels qui se sont constamment manifestés en Méditerranée.

L’Ifpo a été, de 2007 à 2010, l’un des acteurs principaux du projet collectif Balnéorient, soutenu par l’ANR (voir bilan scientifique p. 139-141).

Les approches multiples proposées par le projet (archéologie, textes, iconographie, méthodologie, etc.) ainsi que son cadre chronologique très large en ont fait ces quatre dernières années un projets s’appuyant sur les compétences et l’expertise des trois département scientifiques de l’Ifpo dans une approche transversale. Les travaux réalisés dans cette première phase du projet nous ont permis de constituer un réseau international de chercheurs ou d’équipes impliqués dans des travaux sur l’histoire du bain qui continue d’exister autour de problématiques communes, au delà du projet initial soutenu par l’ANR.

L’archéologie a en outre une temporalité différente de celle de l’ANR, et les collaborations engagées n’ont pas vocation à s’interrompre au bout de quatre années.

C’est cet aspect archéologique, principale composante de la suite du projet Balnéorient à l’Ifpo, qui nous a amené à intégrer aux thématiques du DAHA un projet qui garde cependant une vocation transversale et qui impliquera les deux autres départements scientifiques de l’Ifpo – principalement le DEAMM – tout au long de son déroulement.

Les travaux et collaborations de cet axe s’organisent en trois sous-parties : 1) Collecte de données sur le terrain (archéologie et architecture) ; 2) constitution d’une base de données collaborative ; 3) publications/diffusion/valorisation des résultats.

Travaux archéologiques – collecte de données sur le terrain

Bains de Sura sur l'Euphrate (@ A. Othman)De nombreuses collaborations ont été nouées lors de la mise en place du projet, tant avec des équipes françaises qu’avec des partenaires institutionnels locaux (Directions générales des Antiquités de la zone Ifpo). Sans mener en son nom de véritables opérations d’archéologie thermale, l’Ifpo s’associe à de nombreux projets sous la forme d’expertises ponctuelles, de formations ou de suivi scientifique de travaux liés à des bâtiments thermaux.

Une grande partie de ces projets, situés en Syrie, sont pour l’instant à l’arrêt. Les liens tissés avec nos homologues syriens subsistent, et les opérations reportées pourront, nous l’espérons, rapidement être reprogrammées.

Liste des opérations syriennes :

  • Bains de Sura (A. Othman, E. Devaux)
  • Bains de Kelybiyeh (W. As’ad, T. Fournet)
  • Bains de Khirbet Mataron-Dmeir (I. Omeri, T. Fournet)
  • Bains de Tell Kesra (Y. al-Abdullah)
  • Corpus des bains de Syrie du Sud  (T. Fournet, P. Piraud-Fournet)
  • Bains de Salkhad (C. Yovitchitch, T. Fournet)
  • Bains de Tell Ash’ari (Q. Mohammed)
  • Bains de la côte syrienne : Jeblé, Lattaqieh, Tartous (M. Badawi)
  • Corpus des hammams du riff Dimaskh (S. Atassi, B. Meier)
  • Corpus des bains de Syrie du Nord (G. Charpentier)
  • Bains de Deir Seman (J.‑L. Biscop, P.‑M. Blanc)
  • Corpus des bains privés associés à l’habitat des villes (P. Piraud-Fournet).
Thermes du centre à Pétra (@ Th. Fournet)

Thermes du centre à Pétra (@ T. Fournet)

Le projet développe parallèlement d’autres opérations, en particulier au Liban (bains de Tyr, en collaboration avec la mission MAÉE de P.-L. Gatier, G. Charpentier, architecte) et en Jordanie, où se met en place une opération conjointe sur les nouveaux bains découverts au centre de Pétra (Departement of Antiquities of Jordan, A. Shiyyab et Mission française MAÉE de Ch. Augé, T. Fournet et P. Piraud-Fournet, architectes).

La mission archéologique de Jérash (dir. J. Seigne), toujours en Jordanie, reste en outre étroitement associée au projet (soutenance cet été de la thèse de T. Lepaon sur les édifices thermaux de Jérash). Une collaboration ponctuelle avec l’Ecole Biblique (J.-B. Humbert) est également en préparation sur les bains privé hellénistiques de Gaza.

Une autre composante du projet se situe en Égypte, dans le cadre d’une collaboration entre l’Ifpo et l’IFAO sur les bains ptolémaïques et romano-byzantins du Delta et de Karnak. L’axe thématique de l’Ifpo est ici associé à l’axe de recherche développé par l’IFAO sur les bains Antiques et médiévaux d’Égypte (resp. B. Redon, http://www.ifao.egnet.net/axes/culture-materielle/bains/). Au-delà des problématiques propres au DAHA, cette composante du projet implique également pour l’Égypte les études médiévales (S. Denoix et P. Koetschet, ainsi que M. Tuchscherer). Cette collaboration avec l’IFAO illustre l’aspect transversal du programme, favorisé par l’ampleur de son cadre géographique. La participation de P. Koetschet au projet lors de son séjour à l’Ifpo comme doctorante (DEAMM), trouve ainsi une continuité avec son recrutement à l’IFAO comme membre scientifique.

Constitution d’une base de données collaborative – projet BalnéoMed

Les données collectées depuis quatre ans et celles en cours d’acquisition sont destinées à être réunies dans une vaste base collaborative et partagée, s’appuyant sur le réseau de chercheurs déjà constitué. Le cadre technique de cette mise en commun des données a été en partie défini au sein de l’Ifpo, avec la mise en place d’un wiki dédié à l’architecture thermale (J.-C. Peyssard, puis T. Buquet), qui regroupe d’ores et déjà, pour le Proche-Orient et l’Égypte, plus de 740 entrées.

Cette première étape est destinée à être élargie à l’ensemble de la Méditerranée dans le cadre d’un réseau augmenté impliquant de nouvelles institutions. C’est dans cette perspective qu’un nouveau projet a été soumis à l’ANR en octobre 2011 (appel d’offre Corpus, édition 2011, projet BalnéoMed), avec là encore l’Ifpo comme élément majeur du dispositif (autres institutions impliquées : MAE Nanterre, MOM Lyon, IFAO, MMSH Aix-en-Provence, CIHAM). Si l’obtention du financement demandé reste hypothétique avant évaluation par l’ANR, le projet existe cependant déjà dans les faits et continuera à se développer – à un autre rythme sans doute – en cas de refus.

Logo BalnéomMED

L’outil informatique envisagé sera développé par P. Desfarges (MOM), en lien avec le service des ressources électroniques de l’Ifpo (T. Buquet). Pour traiter de problématiques opératoires sur l’ensemble du champ géographique ou pour isoler des particularités liées à l’histoire et à la force des traditions locales, le projet se propose de créer la plateforme nécessaire à des études comparatives et diachroniques. Son objectif est de créer les outils heuristiques qui s’imposent : mettre au point des meta-corpus qui soient des référents et se servir d’inventaires pour affiner ou renouveler des réflexions sur les bains.

La pérennisation et la diffusion des données sont au cœur du projet. Normalisation et interconnexion permettront de mener à bien collectivement des études comparatives, d’affiner la chronologie, d’historiciser les pratiques, représentations et lexiques. Elles sont indispensables pour une analyse globale du phénomène balnéaire à l’échelle méditerranéenne, sur le temps long (Antiquité – époque contemporaine) : mise en évidence des dynamiques, des mutations et des transferts culturels, fonctionnels et techniques ; des rapports variables au corps, à la santé et au plaisir ; des particularités locales et régionales et des interactions entre centre et périphérie.

Diffusion et valorisation des résultats

L’année 2012 sera marquée par la publication des actes du colloque international organisé à Damas par l’Ifpo et la DGAMS en 2009. Cette publication, qui regroupe 65 communications, sera co-éditée par l’Ifpo et l’IFAO, étroitement associés autour projet Balaneia, thermes et hammam.

D’autres projets éditoriaux sont en cours : actes du colloque Balnéorient de Jordanie (Ifpo, Université de Jordanie) bien sûr, avec un corpus des bains de Jordanie, mais aussi une série d’articles sur les édifices syriens étudiés ces dernières années. Le report des opérations de terrain en Syrie n’entraîne heureusement pas l’interruption de la publication des données scientifiques accumulées depuis 4 ans. Sont ainsi prévus en 2013 la publication d’une première synthèse sur les bains de Syrie du Sud et un article monographique sur les bains de Zénobie à Palmyre.

À moyen terme, les résultats accumulés seront synthétisés à destination d’un public plus large, avec la rédaction d’un manuel d’architecture thermale proche-orientale, que nous espérons publier dans la série des guides archéologiques de l’Ifpo.

L’autre vitrine de projet reste le blog de recherche développé par l’Ifpo sur la plateforme hypothèse (http://balneorient.hypotheses.org). Alimenté depuis son ouverture par l’ensemble des membres du projet, il agrège toutes les opérations menées dans le cadre du projet. L’élargissement de nos problématiques à l’ensemble de la Méditerranée, ainsi que le développement du corpus collaboratif dont le carnet de recherche sera l’un des portail, nous amèneront à investir d’avantage encore dans cet outil de diffusion destiné à l’ensemble de la communauté scientifique.