Stages annuels de langue arabe

Présentation

Le stage annuel de langue arabe est organisé par le Département des Études Arabes, Médiévales et Modernes (DEAMM) de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), sous la responsabilité de Pauline Koetschet (chercheure CNRS, directrice du DEAMM). Il offre une formation linguistique et culturelle approfondie à des stagiaires (étudiants ou non) ayant déjà suivi un enseignement académique de langue arabe littérale (MSA / fushâ) répondant à l’un des profils suivants :

– Profil 1 = avancé : entre 400 et 600 heures d’arabe au minimum (à partir de 3 années d’arabe)

– Profil 2 = intermédiaire : entre 250 et 400 heures d’arabe (+/- 2 années d’arabe)

– Profil 3 = post débutant : entre 150 et 250 heures d’arabe (+/- 1 année d’arabe)

L’Ifpo ne forme pas de stagiaires débutants en arabe littéral.

Se déroulant à Beyrouth, à Amman ou en ligne, ces stages offrent une opportunité exceptionnelle pour progresser en arabe littéral et dialectal : répartis en petits groupes de niveaux (10-12 personnes maximum), les stagiaires suivent, chaque semaine, 12 heures de cours collectifs auxquelles s’ajoutent 4 heures de cours particuliers.

Les candidats au stage annuel doivent motiver leur projet d’étudier à l’Ifpo par une lettre de motivation où ils exposeront leur projet de recherche ou leur projet professionnel. Le stage s’adresse aussi aux personnes désireuses de se préparer à certains concours qui requièrent une bonne maîtrise de l’arabe (Éducation Nationale, Affaires Étrangères, etc.).

Chaque année, le stage de langue arabe accueille des étudiants du monde entier. En 2019, une douzaine de nationalités était représentée, grâce notamment à des accords passés avec différentes universités et institutions internationales : Instituts d’Études Politiques, universités d’Oxford, de Durham, d’Édimbourg. De plus, l’Institut accueille annuellement 10 boursiers français du ministère de l’Éducation nationale (Bourses Campus France), auxquels s’ajoutent d’autres stagiaires inscrits dans la formation à titre individuel (étudiants en “Middle-East Studies”, ONG, journalistes, experts, etc.).

Session annuelle 2020 – 2021 (Beyrouth et Amman)