Informations pratiques

Contact

Faroooq Jamshid Khorshid

Secrétaire de l’Ifpo à Erbil

cours.kurde.ifpo@gmail.com

Tel : + 964- 7503738019

Venir à l'Ifpo à Erbil

Se rendre à Erbil

Plusieurs compagnies aériennes proposent des vols quotidiens : Lufthansa, Qatar Airways, Austrian Airlines, Turkish Airlines, Pegasus ou Zagros. La compagnie MAE propose également des vols directs depuis le Liban.

Le visa peut être obtenu pour une durée d’un mois à l’arrivée à l’aéroport (information de mars 2017, à vérifier régulièrement). Il convient néanmoins de justifier de son hébergement et de l’objet du séjour. Pour les étudiants et stagiaires de l’IFPO, une « lettre de mission » leur sera remise pour présentation à l’immigration à l’arrivée.

L'Ifpo à Erbil

Sécurité

L’Irak est perçu de manière générale comme une zone en situation de guerre. Cette qualification doit être nuancée en ce qui concerne la région autonome du Kurdistan. La région est stabilisée depuis l’été 2015. La sécurité est pour le moment (mars 2017) satisfaisante dans les grandes villes des quatre gouvernorats (Erbil, Souleymanieh, Dohuk, et Halabja) ainsi que sur les grands axes reliant les grandes villes. Toutefois, il convient de rester vigilant et d’éviter les zones à risque aux frontières des pays environnants et sur la ligne proche des combats dans la région de Mossoul.

Concernant la vie quotidienne, Erbil est une ville sûre où la criminalité (agressions, vols, etc.) est très marginale. Il convient néanmoins de rester prudent et de de garder un devoir de réserve nécessaire ; est déconseillé de prendre part à des discussions politiques ou religieuses ou de se mêler à des disputes. Une tenue et une attitude discrète est recommandée.

On trouve des médecins qualifiés à Erbil. Comme pour tout voyage, une assurance incluant clairement le rapatriement sanitaire (parfois incluse dans les contrats relatifs à l’achat de cartes de crédit) est très vivement recommandée.

Pour plus d’informations, les stagiaires peuvent se référer au site du Ministère français des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI) à la rubrique “conseils aux voyageurs”. (aspects sanitaires et sécuritaires notamment) Dans tous les cas il est recommandé de s’inscrire sur l’application « le fil d’Ariane » du MAEDI, qui permet à ce dernier de connaître les Français qui résident, même de façon très temporaire, dans la région.

Site du Ministère des Affaires Etrangères / conseils aux voyageurs : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/irak/#securite)

Hébergement à Erbil

Il existe à Erbil des hôtels de tous types du plus simple au plus luxueux. Il y a aussi la possibilité de trouver une chambre en colocation ou bien de louer une chambre dans une cité universitaire (université Salahaddin). Le moment venu l’IFPO pourra vous orienter et vous conseiller.

Les logements sont en général plutôt confortables (chauffage, climatisation très recommandés) mais quelques coupures de courant peuvent survenir occasionnellement.

L'Ifpo à Erbil

Informations relatives aux dépenses hors stage

Les hébergements de type étudiant (colocation, chambres chez l’habitant, cité universitaire) sont très accessibles et leur loyer mensuel ne devrait pas dépasser les 300 dollars.

Les transports sont également très bon marché. Le taxi pour une course moyenne revient à 5 000 IQD (dinars irakiens), soit environ 3 euros.

Un repas dans un restaurant local coutera environ 8 000 IQD, soit 6 euros.

Un cocktail au bar de l’hôtel Divan (5 étoiles) coutera environ 12 000 IQD, soit 10 euros.

Les euros ou les dollars (souvent aussi acceptés comme monnaie de paiement) sont facilement échangeables. Il existe aussi quelques distributeurs de billets internationaux, dans les grands hôtels (Rotana, Divan, Nobel) et certains quartiers (MRF, quartier proche du consulat américain) où l’on peut retirer des espèces (dinars irakiens) avec une carte de crédit internationale (à vérifier avec votre banque en France).

Sorties et distractions à Erbil

Au centre de la ville d’Erbil se trouve la Citadelle. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est circonscrite par des quartiers datant de la période ottomane et d’un Bazar dont la visite est assez plaisante. Quelques parcs arborés sont facilement accessibles depuis le centre-ville (Sami Abdulrahman, Minaret/Shanidar). Les malls (Familly, Majidi) et autres parcs d’attraction (Majidi Land) font la joie des habitants d’Erbil. Les nombreux bars et restaurants, notamment à Ainkawa (faubourg chrétien d’Erbil), sont très fréquentés par les locaux et les étrangers. La population locale est de manière générale accueillante et bienveillante à l’égard des étrangers. Quelques musées et sites archéologiques à Erbil, Ainkawa et dans les environs pourront faire l’objet de visites collectives. Les splendeurs du Kurdistan se trouvent surtout hors des villes dans les villages et les montagnes de la région. Des excursions en groupe hors d’Erbil vers Shaqlawa, la montagne de Korek et les régions de Rawanduz ou du lac Dokan seront prévues.