Succomber au charme de l’ennemi

Date: 
20 March, 2017 - 19:00
Succomber au charme de l’ennemi

Succomber au charme de l’ennemi

سيرة الوقوع في غرام العدو

 

Observations en marge des travaux d’édition de Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ selon la recension de la ville de Damas

 

 A l’occasion de la Journée Mondiale du Conte

Conférence en langue arabe par

Iyas Hassan

Khalil Skakini Cultural Center

Ramallah

Le lundi 20 mars 2017 à 19h

Bien que certains de ses épisodes évoquent des faits historiques remontant à la seconde moitié du XIIIe siècle, Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ, ou Roman de Baybars, ne relate pas l’histoire mais il l’imagine. Il ne documente pas non plus la chute des États francs d’Orient, mais il la rêve. De là, sa richesse ne réside point dans son historicité, mais dans sa littérarité et dans ce que sa structure nous apprend sur l’imaginaire qui a formulé ce récit au fil des siècles.

S’agissant d’un roman de guerre, Baybars n’est pas seulement le récit du sultan libérateur et de ses adjuvants, il est tout autant celui de leurs ennemis présents dans chaque détail de ce monument littéraire où la lutte acharnée contre l’envahisseur s’avère être l’autre face d’une étrange expérience de rencontre.

A l’occasion de la journée mondiale du conte, Iyas Hassan partagera avec le public certaines observations qu’il a notées en marge des travaux d’édition de Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ. Ces observations concernent les différentes facettes du rapport à l’ennemi, cet ennemi qu’on combat tout en étant curieux à son égard, qu’on admire, qu’on désire dans la chair jusqu’à vouloir concevoir son enfant et jusqu’à vouloir fondre son image dans la sienne. Cette conférence interrogera ainsi la relation à l’ennemi à la fois comme thème principal et comme élément structurel qui laisse transparaître l’inavouable et fondamentale passion des conquérants.

Iyas HASSAN est agrégé d’arabe et docteur ès Langues, Civilisations et Sociétés Orientales (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3). Ses travaux portent sur la littérature arabe ancienne ainsi que sur l’histoire des sources narratives religieuses dans cette littérature. Chercheur MADEI à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo, Beyrouth) depuis 2014, il y coordonne le programme Genèse et évolution du récit littéraire arabe. Nouvelles perspectives. Il coédite avec Georges Bohas (ENS de Lyon) la recension damascène de Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ.