Études arabes, médiévales et modernes

Le département des études arabes, médiévales et modernes de l’Institut français du Proche-Orient, héritier de l’Institut français d’études arabes de Damas (IFEAD), a pour vocation de promouvoir la recherche scientifique dans les domaines suivants :

  • archéologie et histoire de l’art du Proche-Orient à l’époque islamique ;
  • histoire du Proche-Orient de la conquête arabe à la fin de l’empire ottoman ;
  • langues et littératures du Proche-Orient ;
  • linguistique arabe et sémitique ;
  • histoire des religions et de la pensée religieuse ;
  • philosophie arabe médiévale ;
  • histoire des sciences et des techniques dans le Proche-Orient d’époque islamique.

Il regroupe des chercheurs français (le directeur du département, quatre pensionnaires scientifiques et quatre doctorants) et syriens (quatre chercheurs, une architecte et un photographe), ainsi que de nombreux chercheurs associés de toutes nationalités. Il accueille aussi chaque année quarante à cinquante stagiaires arabisants (voir rubrique « stages de langue arabe ») encadrés par une équipe pédagogique constituée de seize enseignants syriens et libanais sous la direction d’un maître de conférences mis à disposition par l’université Paris-IV.

Les recherches menées au département des études arabes sont actuellement structurées autour de plusieurs programmes de recherches, 

Le département des Études arabes, médiévales et modernes met à la disposition de tous les chercheurs sa bibliothèque de Damas, riche de quelques 95 0000 ouvrages et 500 périodiques (provisoirement fermée en raison des événements qui secouent actuellement la Syrie) et son réseau de contacts avec les principaux centres français et européens d’études arabes comme avec les institutions universitaires et scientifiques locales, en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Palestine et en Irak.

Enfin, le département publie chaque année six à sept ouvrages scientifiques et une revue, le Bulletin d’études orientales.