Militer au Hezbollah, ethnographie d'un engagement dans la banlieue sud de Beyrouth

Militer au Hezbollah

CCO41

Coédition Ifpo/Karthala

ISBN 978-2-35159-716-3
 
288 p. dont 10 pages photos en couleurs (19 photos)
 
16 x 24 cm
 
Prix : 24 €

Sommaire 

 
Remerciements 9
Note sur la translittération 13
Préface (par Sabrina Mervin) 15
Glossaire 19
 
INTRODUCTION 21
  • Étude d’une organisation politique à travers les trajectoires militantes 25
  • Le Hezbollah : « un parti des pauvres et des gens non éduqués » ? 28
  • Le Hezbollah au sein du système politique libanais 30
  • Dahiyeh : « depuis que le Hezbollah est là, on y respire un air différent » 33
  • Note méthodologique 38
  • Le travail de terrain 2005-2011 40
  • Structuration de l’argumentation 40
 
CHAPITRE 1 : DES « MAHRÛMÎN » À « ’ASHRAF AL-NÂS » : LE HEZBOLLAH ET LA CONSTRUCTION D’UN RÉSEAU MILITANT  43
  • Les chiites : de la marginalisation à la centralité dans le système confessionnel libanais 48
  • L’entreprise de mobilisation vers le « parti chiite authentique »  52
  • Le Hezbollah et la wilâyat al-faqîh 55
  • Ancrage territorial et recrutement  57
  • Les années de la tutelle syrienne au Liban : le choix du compromis (1990-2005)  62
  • 2004 et 1559 : la fin d’une coexistence ? 64
  • La guerre de 2006 et la politique libanaise après la « victoire divine » 66
 
CHAPITRE 2 : ADHÉRER AU HEZBOLLAH : MODES DIFFÉRENTIELS DE SOCIALISATION 73
  • Héritage familial 75
  • L’école et l’université : prolongements et sorties du cadre familial 79
  • Fréquentations militantes 82
  • Dahiyeh : « C’est ici qu’on se sent vraiment chez soi » 83
  • L’événement comme « effet socialisateur » 91
  • L’occupation israélienne (1982-2000) 93
  • La libération de 2000 : « Finalement un rêve qui se réalise » 95
  • La guerre de 2006 : « la victoire du sang sur l’épée »  97
  • Les dispositifs de socialisation du parti 100
  • L’adhésion au Hezbollah : un choix politique 107
 
CHAPITRE 3 : FORMATION MILITANTE ET MODALITÉS DE L’ENGAGEMENT 109
  • Sociologie du recrutement. Réseaux militants et entrepreneurs politiques 111
  • La formation militante 116
  • Activités partisanes pour les femmes  126
  • Le « hizb » et le « réenchantement » du monde 130
  • Des investissements militants d’intensité variable 132
  • Al-multazim bil-hizb ou l’engagement comme « remise de soi » 136
  • Al-munâsir : « la distance au modèle » 141
  • Les aides sociales du parti : un système clientéliste ? 145
  • Le Hezbollah une « institution homogène » ? 148
 
CHAPITRE 4 : GRAMMAIRE SYMBOLIQUE DE LA MOBILISATION DU HEZBOLLAH ET DE SES PRATIQUES RELIGIEUSES 151
  • Les commémorations et les festivals : la production d’un « univers de sens » 152
  • Muharram à Ruweiss 155
  • La Semaine de la Résistance islamique : 16-22 février 161
  • Le « festival de la Victoire » au stade al-Rayah 165
  • Al-dîn al-haqîqî : un islam qui englobe la totalité de la vie 166
  • « Le courage et la fidélité de Sayyida Zaynab : un modèle pour nous toutes » 175
 
CHAPITRE 5 : HASAN NASRALLAH, DU COMBATTANT AU « SAYYID AL-MUQÂWAMA » 181
  • Hasan Nasrallah : parcours militant 187
  • La mort de Hadi : « Comment ça ? Le fils d’un chef qui combat comme nos enfants ? » 191
  • La « dignité retrouvée » : la libération de 2000 et la « victoire de 2006 » 195
  • Hasan Nasrallah : « l’un d’entre nous », le modèle 198
  • La figure du leader comme élément de cohésion chez les militants 206
 
CHAPITRE 6 : « KILL SHÎ MUQÂWAMA » : NÉGOCIATIONS DE LA RÉSISTANCE DANS LA VIE QUOTIDIENNE 209 
  • « La culture de la Résistance » comme doxa 212
  • « La culture de la Résistance » 213
  • « La société de la Résistance » 217
  • Les redéfinitions du sens de la Résistance 220
  • La lutte contre l’injustice (al-nidâl didda al-zulm) 221
  • Protection et sécurité 226
  • L’engagement au Hezbollah : « un mode de vie » 229
 
CONCLUSION : MILITER AU HEZBOLLAH 235
ANNEXE 241
BIBLIOGRAPHIE 257
Planches de photographies (hors pagination)