Nicolas de Lavergne

Webmaster éditorial

Statut vacataire CNRS

À l'Ifpo depuis septembre 2008

Service Ressources électroniques

Site délocalisé


 

Édition électronique

  • depuis 2008 : conception et animation du site Internet de l'Ifpo
  • 2007-2008 : responsable de la mise en ligne de la revue Égypte/Monde arabe (Cedej, Le Caire) sur revues.org : http://ema.revues.org
  • 2006-2008 : webmestre du site du Cedej (Le Caire) : http://www.cedej.org.eg

Publications scientifiques

  • 2008 : avec Baudouin Dupret, « Pratiques de véridiction. Inculcation, contrôle et discipline dans une école coranique de Haute-Égypte », Revue d’anthropologie des connaissances, n°4, 2008/2, p. 311-343. [texte intégral en ligne].
    En analysant dans le détail gestuel et langagier les interactions mettant aux prises, dans le contexte d’une école coranique (kuttâb) de Haute-Égypte, un maître, les enfants qui assistent aux cours et les autres personnes présentes sur les lieux au moment de l’enregistrement, cet article vise à décrire le déploiement de l’interaction pédagogique qui met en relations des corps, des objets et des mots dans un cadre orienté vers l’apprentissage du Coran. La norme y apparaît comme une pratique contextuelle, toujours renouvelée, contingente, mais aussi contrainte par les finalités dont elle procède et vers lesquelles les membres de ce contexte spécifique s’orientent, ainsi que par la matérialité d’un certain nombre d’objets avec lesquels elle doit composer.
     
  • 2008 : « Sur la réédition de la Description de l’Égypte en DVD (note critique) », Égypte/Monde arabe n°4, 3e série, janvier 2008. [texte intégral en ligne]
    À propos de la réédition en DVD de la Description de l’Égypte, publiée par les ordres de sa Majesté l’Empereur Napoléon le Grand, édition impériale 1809-1828, Version numérique intégrale, interrogeable en plein texte. Premier volume de la collection « Les grandes expéditions scientifiques du 19e siècle », dirigée par Jean-Yves Empereur, éditions Harpocrate, 2006.
     
  • 2007 : « La modernisation du kuttâb en Égypte au tournant du XXe siècle », Cahiers de la Méditerranée, n°75, décembre 2007, p. 75-89. [texte intégral en ligne]
    Cet article met l’accent sur un objet négligé de l’histoire scolaire égyptienne, l’école coranique (kuttâb). Il décrit la réalité de la politique mise en œuvre à partir de 1898 en direction des 10 000 kuttâb répartis dans le pays. Cette politique transforme effectivement nombre d’entre eux, pose les bases d’un système national d’enseignement élémentaire face aux revendications musulmanes et coptes, et participe à l’institutionnalisation de l’État égyptien (ministère et conseils de province).
     
  • 2006 : « Recension de Bayram Balci, Missionnaires de l’Islam en Asie centrale. Les écoles turques de Fethullah Gülen, Institut français d’études anatoliennes/Maisonneuve et Larose, 2003 », Archives de sciences sociales des religions, n°134, avril-juin 2006, p. 156-158. [texte intégral en ligne]
     
  • 2006 : « Le chercheur et la caméra », in La caméra à la rencontre du monde, avec Emmanuelle Demoris, Coll. « Dossiers du Cedej » (working paper), mars 2006, p. 30-46. (texte intégral en ligne).
    Dans le texte qui suit coexistent une dimension narrative et une dimension analytique. En effet, il s’agit en premier lieu de tenter de raconter, de manière ordonnée, comment un terrain particulier a été abordé, regardé, exploré, enregistré. Comme tout discours rétrospectif, il procède d’une rationalisation, d’une reconstruction sélective, qui organise les éléments en fonction de leur disponibilité (mémorielle ou écrite) et de leur perti-nence supposée pour l’objet qui nous occupe ici. En second lieu, j’essaierai de montrer, à partir de la description des manières de récolter des données sur le terrain par le truchement de trois médias, les différences entre celles-ci. Le terrain décrit ici a été choisi explicitement parce qu’il a été effectivement soumis à trois types de recueil de données : la prise de notes ethnographique, la photographie, la vidéo.
     
  • 2005 : « Le kuttab, une institution singulière dans le système éducatif égyptien », Journal des Anthropologues, n°100-101, mars 2005, p. 163-181.
    Alors que l'on pourrait croire la mémorisation du Coran dépassée dans une société moderne, l'école coranique (kuttâb) est largement présente à travers l'Égypte et connaît même une forme de regain. A quoi tient la persistance de ce type particulier d'enseignement ? Quelles fonctions scolaires, religieuses et linguistiques remplit le kuttâb aujourd'hui ? Une description ethnographique permettra de saisir ce qui se joue dans la mémorisation du Coran. Une mise en contexte historique tentera de montrer la place particulière de cette institution vis-à-vis de l'éducation nationale et des institutions religieuses centrales.
     
  • 2004 : « L’État et le kuttâb : une analyse de la statistique scolaire égyptienne naissante (1867-1915) », Annales islamologiques, n°38, 2004, p. 371-404.
    L’enjeu de la présente étude est donc à la fois méthodologique et critique. Il s’agit de renverser le point de vue commun sur les statistiques – en étudiant non pas les chiffres eux-mêmes, comme s’ils étaient une représentation objective de la société, mais la formalisation et les usages de la statistique. Ainsi, à travers une description ethnographique des documents publiés, je tenterai de montrer l’évolution de la perception par l’État des kuttâb et la relation entre la statistique scolaire et la politique publique d’instruction publique. En particulier, cette étude mettra en lumière l’apparition d’un conflit sur les normes statistiques entre deux institutions, le département spécialisé dans la production de statistiques et le ministère de l’Instruction publique; ce conflit porte à la fois sur les modalités de production de la statistique et sur ses usages. Ainsi il apparaîtra de manière claire que la statistique est bien davantage une mesure de l’État et de son action qu’une mesure de la société.
     
  • 2003 : « L’Islam, moteur de la citoyenneté. Le cas de “Jeunes Musulmans de France” », Sociétés, n°82, 2003/4, p. 29-42. [texte intégral en ligne]
    Contrairement aux discours qui posent comme un fait ou une évidence la contradiction radicale entre islam et citoyenneté à la française, cet article tente de mon~trer, à partir d’une enquête auprès d’une grande association de jeunes musulmans français, que leur articulation est possible et en cours de construction. À partir d’un modèle qui permet de penser la nouveauté, caractérisée par la prise de parole pour concilier deux systèmes auxquels l’individu entend rester loyal, je tenterai de saisir dans sa complexité la réinterprétation de l’islam produite par ces jeunes musulmans, et la manière dont cet islam intégraliste mais transigeantiste, non seulement s’articule avec la citoyenneté française, mais devient une source de son activation, tant pour l’allégeance natio~nale, le respect générique de la loi, la question du communautarisme que pour l’acte de vote.
     
  • 2000 : « La conversion de jeunes musulmans français », Cahiers du CEIFR, « La conversion », Paris, EHESS, octobre 2000.

À paraître

  • « Institutions d’enseignement religieux », article pour le Dictionnaire critique des faits religieux, sous la direction de Danièle Hervieu-Léger et Régine Azria, Paris, PUF, prévu en 2009
     
  • « De l’école coranique à l’université d’al-Azhar », Égypte contemporaine, sous la direction de Vincent Battesti et François Ireton, Actes Sud, prévu en 2009.

Thèse en cours

  • Les écoles coraniques en Égypte, XIXe et XXe siècles, sous la direction de Christian Décobert ; CEIFR/École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris).