Robin Beaumont

Courriel: 
rxbeaumont@gmail.com

Politiste
 
Statut : doctorant associé
 
Département : Études contemporaines
 
À l’Ifpo depuis décembre 2014
 
Site : Amman
 
 

Thèmes de recherche

  • Sociologie politique de l’Irak depuis 2003
  • Histoire politique du chiisme en Irak
  • État et crises politiques
  • Sociologie des élites religieuses
     
Thèse
  • Thèse de doctorat en Études politiques, conduite à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, Paris, CETOBaC), sous la direction de Hamit Bozarslan et Sabrina Mervin.
Titre
 
L’autorité diffractée. État, fait partisan et production de la légitimité politique chiite en Irak depuis 2003.
 
Résumé
 
L’inflation de dynamiques concurrentes de légitimation qui caractérise, dans un contexte de haute violence, le champ politique chiite irakien depuis la chute du régime ba‘thiste (1968-2003), s’accompagne paradoxalement d’une résilience de la référence nationale : rares sont les acteurs chiites aujourd’hui en Irak qui récusent la référence irakienne comme imaginaire commun. A cet horizon de référence s’articulent en revanche toutes sortes d’allégeances qui le complexifient. Cette thèse s’intéresse précisément à ce que, chez les acteurs chiites, on peut donner comme contenu à ce « lieu vide » qu’est l’idée de l’Irak, à la signification de ce contenu et aux modalités de sa construction.
 
On se propose d’y appréhender les reconfigurations de l’autorité politique chiite en Irak à travers une étude des différents champs qui y participent : le champ étatique, le champ clérical, le fait milicien. L’étude des reformulations internes de ces univers sociaux et des relations qu’ils entretiennent entre eux permet ainsi de rendre compte des transformations des façons de construire l’autorité dans les mondes chiites irakiens. La singularité de l’objet que constitue la marja‘iyya, les dynamiques qui la caractérisent aujourd’hui d’irakisation et de fragmentation, la constitution de « sociétés partisanes » autour de nouvelles figures d’autorité émergeant de la milicisation du politique et de l’institutionnalisation de ce phénomène milicien, permettent ainsi de penser la reconfiguration du champ politique d’une façon bien plus complexe qu’en termes d’une simple « faillite » de l’État.
 
 
Formation et bourses
  • 2013-2016 : Récipiendaire d’un contrat doctoral du programme WAFAW du Conseil Européen pour la Recherche, rattaché à l’IREMAM (CNRS UMR-7310)
  • 2013- : Thèse de doctorat en Études politiques sous la direction de Hamit Bozarslan et Sabrina Mervin, EHESS)
  • 2010-2011 : Diplôme en arabe standard et dialecte syro-libanais, Institut français du Proche-Orient (Ifpo), Damas
  • 2009-2012 : Master en Relations internationales, Institut d’Études Politiques, Paris
  • 2008-2014 : Élève à l’École Normale Supérieure, Paris